Gestion et infos diverses


Gestion des terrils
du Martinet

Vu les difficultés réccurentes pour la gestion et l'entretien des 52 hectares du site du Martinet, le comité a entrepris diverses actions auprès des autorités communales afin de pouvoir bénéficier des mêmes services que les parcs et jardins de Charleroi.

A l'issue de nos démarches et contacts avec les autorités de tutelle, les terrils seront soumis au "régime forestier" et devraient bénéficier d'une gestion correcte, d'une surveillance et d'un accompagnement d'experts afin de favoriser la biodiversité du biotope.

Ci-dessous les communiqués de l'Echevin de l'Environnement sur le sujet.

 

VILLE DE CHARLEROI

Echevinat de la Propreté, de l'Environnement et de l'Ecologie urbaine Ransart, le 4 mars 2009

Communiqué de presse

Protection du terril du Martinet et soumission au Régime forestier

Alain EYENGA, Echevin de l'Environnement à Charleroi, a signé le procès-verbal de soumission du terril du Martinet au Régime forestier.

Cela signifie que désormais, la gestion de ce magnifique site Carolo est confié au Département de la Nature et Forêts de la Région Wallonne, sous l'œil avisé de Jean-François PLUMIER, Ingénieur Chef du Cantonnement de Nivelles.

La soumission au Régime forestier, ne comporte que des avantages pour la Ville :

- gestion forestière dans le but d'y développer la biodiversité et de sécuriser les sentiers de ballades ;
- contrôle et surveillance, par les agents forestiers de la DNF, qui peuvent si nécessaire verbaliser les incivilités ;
- accompagnement et savoir faire par des experts dans le domaine de la gestion de la nature et de l'environnement qui donneront des améliorations à ce site (subventions) et une planification de la gestion du site.

En pratique, c'est un aboutissement pour le Comité de Quartier du Martinet car c'est une protection supplémentaire par un classement de la Région Wallonne pour ce terril qui constitue un patrimoine écologique et esthétique de premier ordre à Charleroi.

Depuis plus de 50 ans, le terril du Martinet à Roux est l'objet d'intérêts multiples. Dès les années 50, le terril est le lieu de l'expérimentation de Guy CAPART, célèbre Architecte-Paysagiste. En 76, c'est l'histoire d'un comité de quartier s'unissant pour protéger son terril et ils obtiennent la protection du site pour 10ans en 78. En 88, le quartier se mobilise à nouveau pour pérenniser sa protection. En 89, la Ville considère qu'il est nécessaire de protéger ce poumon vert. En 95, la Région wallonne classe le site pour sa beauté, son intégration dans le paysage, ses aspects faunes/flore, pour sa biodiversité. En 97, la Ville de Charleroi acquiert le Martinet.

 


 

VILLE DE CHARLEROI  
Alain EYENGA, Ransart,
Echevin de l'Environnement, de la Propreté et
de l'Ecologie Urbaine

le 6 mai 2009

COMMUNIQUE DE PRESSE

Le terril du Martinet sera bientôt classé " Réserve Naturelle Domaniale"


Après avoir confié la gestion du terril du Martinet au Département de la Nature et Forêts (DNF) du Service Public de Wallonie en le soumettant au régime forestier, Alain EYENGA, Echevin de l'Environnement, voulait encore aller plus loin dans le statut de protection de ce patrimoine écologique et esthétique de premier ordre à Charleroi.

Après une réunion récente tenue en présence de Jean-François PLUMIER, Ingénieur Chef du Cantonnement de Nivelles, ce sera chose faite puisque le site évoluera vers le statut de Réserve Naturelle Domaniale.

" Cela signifie également de nouvelles études de collectes de données réalisées par le CARAH (Centre Agronomique de Recherches Appliquées du Hainaut), par le Cercle des Naturalistes de Charleroi et de nouveaux relevés floristiques, entomologiques, mycologiques… afin de définir l'intérêt biologique du site et d'y apporter une gestion optimale " se réjouit Alain Eyenga.

Dès l'obtention de ces résultats, le site sera classé en Réserve Naturelle Domaniale via un arrêté du Gouvernement Wallon et sa gestion sera confiée à un comité de pilotage constitué :
- de la Ville (propriétaire du site)
- de la DNF (gestionnaire)
- du Comité de Quartier du Martinet (association qui protège le terril depuis plus de 50 ans).

" En plus de la valorisation de ce joyau carolo, ce classement offrira à la Ville une prise en charge quasi intégrale des frais de gestion du site par la Région Wallonne " commente encore Alain Eyenga.

Enfin, signalons que, rapidement, les sentiers du Petit Terril seront dégagés grâce à une aide de la Division l'Ecologie Urbaine afin de suppléer aux actions du comité de quartier.


Décembre 2010...La gestion démarre

En collaboration avec

La DNF (Département de la Nature et Forêts du Service Public de Wallonie)
Le CARAH (Centre Agronomique de Recherches Appliquées du Hainaut)
La FUNOC (Formation Université Ouverte Charleroi)
Le comité de quartie
r

La première journée de gestion s'est déroulée avec des actions sur et aux alentours de la mare initiale (dégagement des roseaux et préparation de son agrandissement ainsi qu'à la création de nouvelles mares, réouverture et nettoyage de la zone humide, réouverture d'un chemin pour accéder au sommet du Petit Terril et abattage d'arbres pour redécouvrir la vue à 360 degrés).

Cliquez ci-dessous pour suivre en photos l'évolution des journées de gestion !

   








Haut de page